A Strengths-Based Approach To Employment For Youth With Lived/Living Experience Of Homelessness

***français suit


Over the past year, the CCYP has grown tenfold. From new partnerships and programs to our Youth Council and Fellowships. Get ready for the next level of our 21 Questions for 2021 series! Throughout February, we will be introducing you to our fellows who have graciously found time to put aside their research to share a bit about themselves and their work with you. Tune in weekly, you just might learn something new.


What's your name?

Mardi Daley


What are three words that you would use to describe yourself?

Disarming, light-hearted, curious.


What is your most played song right now?

K - Jaden Smith


What is your educational background?

Honours Bachelor of Arts (Political Science/Art History) - University of Toronto


Can you speak about your advocacy work/project?

My advocacy is focused on a strengths-based approach to employment for youth with lived/living experience of homelessness. I’m curious about what a strengths-based model would look like for young people in Toronto.


What sparked your passion for it?

My passion for this area is 100% tied to my own experiences with homelessness as a young person. I was introduced to peer support when I first started accessing services and it was a type of employment I never could have imagined for myself, yet it’s perfect for my strengths, interests and goals. I’ve learned everything I know on the job and I think others could benefit from similar opportunities.


Why do you think this is important in the Canadian context?

Canada struggled with youth employment and Ontario in particular has had a shaky record of giving young people meaningful and sustainable long-term employment. In a multicultural context, it’s important that our systems are tailored to the individual and/or group it is working for.


What does opportunity look like within your advocacy work?

The opportunity presented right now is a chance to re-evaluate our approach to employment engagement for youth that are overrepresented in the system and possibly misunderstood as a collective. The opportunity is for youth and service providers to weigh in on what a revised employment model could look like.


How can other Canadian youth get involved?

Youth can have a say by participating in our survey later in Spring 2021!


About the CCYP Fellowship Program:


What made you want to get involved in the CCYP Fellowship Program?

I’ve always wanted an opportunity to immerse myself in my own research project and the Fellowship Program is giving me exactly that! I’ve really fallen in love with research the past few years and am excited to have a go at it myself!


What do you hope to bring to the CCYP Fellowship Program?

I bring a lot of enthusiasm to the topic I’m researching and to the role itself. I love knowledge mobilization and sharing insights and experiences everywhere I go.


What professional relationships are you hoping to establish?

I’m hoping to establish relationships with employers and community members who are willing to hire youth with lived experience of homelessness and mentors who can help me help them.


What do you hope to accomplish during your fellowship? What does impact mean to you?

My main focus is creating awareness about this topic outside of the homelessness and housing sectors. I believe taking a strengths-based approach to youth employment would be a game-changer. For me, impact looks like organizations creating more long-term and stable jobs for youth to work in a non-stigmatizing environment.


Interests/Personal Life:


Can you share with us an organization or program that you think others in youth workforce development/employment should be made aware of?

Check out the Housing Outreach Project-Collaborative (HOP-C) for the latest research on wrap-around approaches for recently-housed youth!


Which of your previous work/volunteer experiences had the most impact on your current advocacy work?

I think working on the HOP-C project has had the most impact on my advocacy. It was the very first research project I worked on and I learned everything I know from the people on that team who recognized me beyond my label of ‘formerly homeless youth’.


How has that impacted the person you are today?

I’ve been able to step into my identity as an entrepreneur and as a leader in the community. Being a peer changed how I viewed the world and my place in it, and now I know that challenging the status quo can actually be a really good thing.


Recognizing the importance of building a community network, how has mentorship supported you throughout your professional development thus far?

I’ve had many mentors in my life so far, the first when I was just 7 years old. Having mentors shows you someone cares about supporting you and is willing to invest time in your development personally and professionally, I owe a lot of what I know to the many mentors who took a chance on me - I’m trying to give them a great return on investment!


Who is an individual/figure that you look up to?

I’ve been fortunate to have had many strong women in my life and could never pick just one. However, if you’re a go-getting, multi-tasking entrepreneur and/or parent, I’m probably looking at you in awe and soaking in inspiration that says you can have it all.


What is the best piece of advice you’ve ever received?

No matter what your message is, chances are someone is hearing it for the first time, so even if it’s obvious to you, it’s important to continue repeating your message because you don’t know who it will have an impact on.


Can you share three fun facts about yourself?

I have 2 pet bunnies (SIggy & Ash!)

I have a small business called Lived Experience Lab (launch to come)

I went to the 2014 World Cup in Brazil


Can you share a goal you have for 2021?

I want to launch my business before the end of the year and do more speaking engagements about my story with peer support and youth homelessness.



Une Approche Axée Sur Les Forces De Chacun.e Pour L'Emploi Des Jeunes Itinérants.es


Au cours de la dernière année, le CCRJ a décuplé ses activités. Allant de nouveaux partenariats et programmes jusqu'aux Conseil de la jeunesse et à nos bourses de recherche. Préparez-vous au prochain niveau avec notre série 21 Questions pour 2021 ! Tout au long du mois de février, nous vous présenterons nos collègues qui ont gracieusement trouvé un moment pour mettre de côté leurs recherches afin de partager un peu avec vous qui ils/elles sont et leur travail . Restez à l'écoute chaque semaine, vous pourriez apprendre quelque chose de nouveau.



Quel est votre nom?

Mardi Daley


Quels sont les trois mots que vous utiliseriez pour vous décrire?

Désarmante, légère, curieuse.


Quelle est la chanson que vous écoutez le plus actuellement?

K - Jayden Smith


Quel est votre parcours scolaire?

Baccalauréat ès arts spécialisé (sciences politiques/histoire de l'art) - Université de Toronto.


Pouvez-vous parler de votre travail/projet de plaidoyer ?

Mon plaidoyer se focalise sur une approche axée sur les forces intérieures en matière d'emploi pour les jeunes ayant une expérience directe actuelle ou passée de l'itinérance. Je suis curieuse de savoir à quoi ressemblerait un modèle basé sur les forces intérieures pour les jeunes de Toronto.


Qu'est-ce qui a suscité ta passion pour cela?

Ma passion pour ce domaine est 100 % liée à mes propres expériences de l'itinérance en tant que jeune. J'ai été initiée au soutien des pairs quand j'ai commencé à accéder aux services et c'était un type d'emploi que je n'aurais jamais pu imaginer faire, mais c'est parfait pour mes qualités, mes intérêts et mes objectifs. J'ai appris tout ce que je sais sur le tas et je pense que d'autres pourraient profiter de possibilités similaires.


Pourquoi pensez-vous que cela est important dans le contexte canadien?

Le Canada a peiné avec l'emploi des jeunes, et l'Ontario, en particulier, a eu un bilan difficile en ce qui concerne l'accès des jeunes à des emplois significatifs et durables à long terme. Dans un contexte multiculturel, il est important que nos systèmes soient adaptés à la personne ou au groupe pour lequel ils travaillent.


À quoi ressemble l'opportunité dans votre travail de plaidoyer?

L'occasion qui s’offre à l'heure actuelle est l'opportunité de réévaluer notre approche vis-à-vis de l'engagement en matière d'emploi pour les jeunes qui sont surreprésentés dans le système et qui peuvent être mal compris en tant que groupe. C'est l'occasion, pour les jeunes et les fournisseurs de services, de se pencher sur ce que à quoi pourrait ressembler un modèle d'emploi révisé.


Comment d'autres jeunes canadiens peuvent-ils s'impliquer?

Les jeunes peuvent avoir leur mot à dire en participant à notre sondage plus tard au printemps 2021!


À propos du Bourse de Recherche du CCRJ:


Qu'est-ce qui vous a donné envie de vous impliquer dans le Programme des boursières/boursiers du CCRJ?

J'ai toujours voulu m'immerger dans mon propre projet de recherche et le Programme de bourses me permet exactement cela ! Je suis vraiment tombée amoureuse de la recherche au cours de ces dernières années et je suis ravie de m'y adonner!


Qu'espérez-vous apporter au Programme de bourses de recherche du CCRJ?

J'apporte beaucoup d'enthousiasme au sujet que je recherche et au rôle en tant que tel… J'aime la mobilisation des connaissances et le partage des idées et des expériences partout où je vais.


Quelles relations professionnelles espérez-vous établir?

J'espère établir des relations avec les employeurs et les membres de la communauté qui sont prêts à embaucher des jeunes ayant une expérience vécue de l'itinérance et avec des mentors qui peuvent m'aider à les soutenir.


Qu'espérez-vous accomplir au cours de votre programme ? Que signifie impact pour vous?

Qu'est-ce que l'impact signifie pour vous ? Mon objectif principal est de sensibiliser le public à ce sujet aujourd’hui au-delà des secteurs de l'itinérance et du logement. Je crois que l'adoption d'une approche fondée sur les forces intérieures en matière d'emploi des jeunes changerait la donne. Pour moi, l'impact ce sont des organisations qui créent des emplois plus stables et à long terme pour que les jeunes travaillent dans un environnement non stigmatisant.


Intérêts/Vie personnelle:


Pouvez-vous nous faire part d'un organisme ou d'un programme auquel vous pensez que les autres intervenants du développement de la main-d'oeuvre ou de l'emploi des jeunes devraient être sensibilisés?

Consultez le Housing Outreach Project-Collaborative (HOP-C) pour découvrir les dernières recherches sur les approches globales pour les jeunes récemment logé.e.s !


Laquelle de vos expériences précédentes de travail/bénévolat a eu le plus d'impact sur votre travail aujourd'hui?

Je pense que c'est de travailler sur le projet HOP-C qui a eu le plus d'impact sur mon plaidoyer. C'était le tout premier projet de recherche sur lequel j'ai travaillé et j'ai appris tout ce que je sais des membres de cette équipe qui m'ont reconnu au-delà de mon label de "jeunes anciennement sans-abri".


Comment cela a-t-il eu un impact sur la personne que vous êtes aujourd'hui?

J'ai pu m'accoutumer à mon identité d'entrepreneure et de cheffe de file dans la communauté. Être une paire a changé la façon dont je vois le monde et ma place dans celui-ci, et maintenant je sais que remettre en question le statu quo peut vraiment être une bonne chose.


Reconnaissant l'importance de construire un réseau communautaire, comment le tutorat vous a-t-il soutenu jusqu'à présent tout au long de votre développement professionnel?

J'ai eu beaucoup de mentors dans ma vie jusqu'à présent, le premier quand je n'avais que 7 ans. Avoir des mentors vous montre que quelqu'un se soucie de vous soutenir et est prêt à investir du temps dans votre développement personnellement et professionnellement, je dois beaucoup de ce que je sais aux nombreux mentors qui m'ont donné une chance - j'essaie de leur donner un excellent retour sur investissement!


Existe-t-il une personnalité que vous admirez?

J'ai eu la chance d'avoir eu beaucoup de femmes fortes dans ma vie et n'ai jamais pu en choisir une. Cependant, si vous êtes une entrepreneur.e multitâche et/ou un.e parent/mère qui en veut, je vous admire et cela me suggère qu'en fait on peut tout avoir.


Quel est le meilleur conseil que vous ayez jamais reçu?

Peu importe ce qu'est votre message, il y a des chances que quelqu'un l'entende pour la première fois, donc même si c'est évident pour vous, il est important de continuer à répéter votre message parce que vous ne savez pas sur qui il aura un impact.


Pouvez-vous partager trois faits amusants sur vous-même?

J'ai 2 lapins comme animaux de compagnie (SigGy & Ash !)

J'ai une petite entreprise appelée Lived Experience Lab (lancement à venir)

Je suis allée à la Coupe du Monde 2014 au Brésil


Pouvez-vous partager un objectif que vous avez pour 2021?

Je veux lancer mon entreprise avant la fin de l'année et faire plus de discours sur mon histoire en relation avec le soutien des pairs et l'itinérance des jeunes.

Recent Posts

See All

Message from the Board Chair

On behalf of the Board of Directors, I want to announce that Gladys Okine Ahovi has resigned from Canadian Council for Youth Prosperity. Gladys' last day with CCYP will be Friday, March 12, 2021. Chri