Copyright © 2019 Canadian Council for Youth Prosperity.  All rights reserved.  Privacy Policy

Website by Greyscale

Search
  • Keesha Bell

Let's go, together: Introducing the Canadian Council for Youth Prosperity

Le français suit l'anglais.


At the Canadian Council for Youth Prosperity we believe there is strength in numbers.


That’s why we’re building a network of connectors and collaborators, both provincially and nationally, to multiply our collective impact. This unprecedented collaboration represents a new way of working across sectors to strengthen and sustain the youth workforce development ecosystem.


Canada’s youth are struggling. And the impetus to act is imperative. In the new world of work, youth are facing difficulties navigating a labour market influenced by rapid technological change, and globalization lead to a rise in uncertain, temporary and part-time work.


While our youth struggle to find economic opportunities and advance their careers, employers are confronted with skills gaps and shortages. The exodus of retiring boomers and the rapid pace of technological change has led to modifications to some existing jobs, elimination of others and the creation of state of the art positions with new skill requirements.


To remain competitive in a global marketplace, employers need to fill current and newly created positions but are finding it difficult to do so.


In general, youth are vulnerable members of the labor force as they struggle to gain experience in entry-level or first-time opportunities that will lead to future advancement. Or are the first ones to face redundancy and job cuts.


Members of vulnerable populations that include Indigenous youth, youth with disabilities, newcomers and/or visible minorities may have limited education or access to education and training. They all face additional barriers to employment integration in their search for stable, meaningful, work opportunities.


These conditions are not new, but the changing world of work requires both a fundamental systems change and adaptation, if we want to improve prospects and outcomes for youth.


Our agenda as a Council is ambitious:

  • Document effective practice, sector-informed and endorsed standards and guidelines for youth workforce development.

  • Support and facilitate access to wellness-focused initiatives to improve employment experiences for youth affected by trauma.

  • Identify the needs and concerns of system navigation and support the use of technology to improve experiences and outcomes.


The CCYP is powered by leaders in education, business and government across the country. Working together we can close the systemic gaps that are inevitable when we work in silos.


To cite the wisdom of the African proverb: “If you want to go fast, go alone. If you want to go far, go together.”


It’s time for us to unite in our response to create more positive labour market outcomes for youth. And it’s time for all of us to recognize that there really is strength in numbers and that we can cover more ground when we go together.



Thank you for stopping by. Stay in touch. Subscribe to our mailing list for updates.


Allons-y ensemble ; voici le Conseil canadien pour la réussite des jeunes



Au Conseil canadien pour la réussite des jeunes, nous croyons à la force du nombre.

C’est pourquoi nous construisons un réseau de connecteurs et de collaborateurs, tant au niveau provincial que national, pour multiplier notre impact collectif.


Cette collaboration sans précédent représente une nouvelle façon de travailler dans tous les secteurs pour renforcer et soutenir l'écosystème de développement de la main-d'œuvre des jeunes.


Les jeunes du Canada sont en difficulté. Et l’envie d’agir impérative. Dans le nouveau monde du travail, les jeunes rencontrent des difficultés à s’y retrouver dans un marché de l’emploi influencé par des changements technologiques rapides, et la mondialisation entraîne une augmentation du travail incertain, temporaire et à temps partiel.


Alors que nos jeunes ont du mal à trouver des opportunités économiques et à faire avancer leur carrière, les employeurs sont confrontés à des lacunes et des pénuries de compétences. L'exode des baby-boomers partant à la retraite et le rythme rapide des changements technologiques ont conduit la modification de certains emplois existants, à l'élimination d'autres et à la création de postes de pointe avec de nouvelles exigences en matière de compétences.


Pour rester compétitifs sur un marché mondial, les employeurs doivent pourvoir les postes actuels et nouvellement créés, mais ont du mal à le faire.


En général, les jeunes sont des membres vulnérables de la population active car ils ont du mal à acquérir de l'expérience dans un premier emploi ou à des emplois de premier échelon qui mèneront à des progrès futurs. Ils sont aussi les premiers à faire face aux licenciements et aux suppressions d'emplois.


Les membres des populations vulnérables qui comprennent les jeunes autochtones, les jeunes vivant avec un handicap, les nouveaux arrivants et/ou les minorités visibles peuvent avoir une éducation ou un accès limité à l'éducation et à la formation. Ils sont tous confrontés à des obstacles supplémentaires à l'insertion professionnelle dans leur recherche de possibilités de travail stables et significatives.


Ces conditions ne sont pas nouvelles, mais l'évolution du monde du travail nécessite à la fois un changement fondamental des systèmes et une adaptation, si nous voulons améliorer les perspectives et les résultats pour les jeunes.


Notre programme en tant que Conseil est ambitieux :

  • Documenter les pratiques efficaces, les normes et lignes directrices sectorielles et approuvées pour le développement de la main-d'œuvre des jeunes.

  • Soutenir et faciliter l'accès aux initiatives axées sur le bien-être pour améliorer les expériences d'emploi des jeunes touchés par un traumatisme.

  • Identifier les besoins et les préoccupations pour s’y retrouver dans le système et soutenir l'utilisation de la technologie pour améliorer les expériences et les résultats.


Le CCRJ est soutenu par des leaders dans l'éducation, les entreprises et le gouvernement venant de tout le pays. En travaillant ensemble, nous pouvons combler les lacunes systémiques qui sont inévitables lorsque nous travaillons en silos. Pour citer la sagesse du proverbe africain : « Si vous voulez aller vite, allez-y seuls. Si vous voulez aller loin, allez-y ensemble. »


Il est temps pour nous de nous unir dans notre réponse pour créer des résultats plus positifs sur le marché du travail pour les jeunes. Et il est temps pour nous tous de reconnaître que nous croyons à la force du nombre et que nous pouvons couvrir plus de terrain lorsque nous sommes unis.


Merci pour la visite. Restez en contact. Abonnez-vous à nos mises à jour ici.

53 views